Kata Heian

 

Les Heian  - (l’esprit pacifique)

Heian 1-2-3-4.pdf

Heian désigne une des rarissimes périodes de l'histoire du Japon féodal période sans guerre civile. Heian signifiant " paix et sérénité"

 signification à laquelle tenait beaucoup Maitre Gichin Funakoshi

 

On doit les cinq Heian ou Pinan (du chinois P'ing an) à Maître Itosu.

La simplification des premiers kata avait pour but la promotion du karaté dans les écoles secondaires d'Okinawa.

Les kata Heian commencent et se terminent par une technique de défense.

Les katas shodan (premier)  et nidan (second) ontété inversés par rapport à leur ancienne numérotation.

Maitre Funakoshi a éffectué cette modification aprés concidération des difficultés qu'ils comportent et de la facilité avec laquelle on peut les enseigner.

 


 Heian shodan

 

Heian shodan était à l'origine une pratique orthodoxe et devait être conservée exactement comme il est censé être. C'est la forme originale de Shaolin. C'est un kata très authentique et chaque mouvement doit être fait et exprimé avec un grand dynamisme et une sensation propre. Heian shodan est un des katas les plus anciens, peut-être de 800 à 1000 ans. Les écoles en Chine du sud et dans Okinawa ont des katas qui lui sont très semblables. Maître Anko Itosu, professeur direct de Maître Funakoshi, réorganisait tous les katas de la série des Heians il y a environ 100 ans, pour les enseigner dans les écoles d'Okinawa. 

Depuis mille ans, beaucoup de maîtres ont pratiqué ce kata, le plus simple, et chaque fois ils trouvèrent quelque chose de différent. Durant leur vie entière ils ont essayé de le polir. 

Technique:

Gedan-baraï - Oï-tsuki - Shuto-baraï - Jodan agé uké

Positions:

Zen kutsu - Kokutsu


 

Heian nidan

 Heian nidan était un kata très populaire dans les îles d'Okinawa. Lorsque Maître Itosu a réorganisé les kata des Heians, beaucoup de gens l'ont pratiqué.

L'insistance est faite sur la commutation remarquable du décalage des hanches pour changer la position du kokutsu (position arrière) en zenkutsu (position avant) et de nouveau en kokutsu.


 

 Heian sandan

 Heian sandan paraît combiner les influences des écoles Shaolin et Shokei. Ce kata, comparé aux autres Heian, a une influence Shokei plus forte.

Heian sandan n'est pas comme Heian nidan ou Heian shodan. Dans Heian sandan, l'adversaire est beaucoup plus proche de vous, donc c'est un bon kata pour vous former au combat de près, où quelqu'un vous tient le bras ou vous attrape pour vous sauter dessus. Il semble inspiré de Jion et de kukou.


 

Heian yodan

Le rythme ou la vitesse de Heian yodan ne sont pas exactement les mêmes qu'il y a cinquante ou cent ans. A l'origine, le premier mouvement n'était pas lent, mais rapide comme dans Heian nidan. Jusque dans les années 40, les gens exécutaient calmement, les mouvements d'ouverture de ce kata, morote-uke mains ouvertes, avec les deux mains qui bloquent rapidement. Puis les étudiants de Tokyo commencèrent à les faire de plus en plus lentement. Le kata Heian Yodan comporte beaucoup de techniques de jambes (coups de pied et coups de genou) et une technique de dégagement sur une saisie frontale. Les techniques semblent provenir de Jion et de Kanku. Certaine école comme le shotokaï de maître Egami ont gardé son aspect d’origine "premier mouvement effectué rapidement".


 

Heian godan

 

Godan signifie cinquième niveau.

Ce kata comporte des techniques et de positions nouvelles par rapport aux précédents : Heisoku Dachi, Kosa Dachi, Renoji Dachi, Juji Uke, Jodan Age Ura Tsuki, Mikazuki Geri, etc. Il comporte aussi une technique sautée sur une attaque aux jambes. Il semble inspiré de Jion et de Bassai.

 

Cinq kata deamdés à l'examen du 1er dan

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 11/03/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×