Maitre Murakami

Maître TESUIJ MURAKAMI

http://www.mushinkai.net/index.htm 

Née le 31 mars 1927 à Shizuoka (Japon) Maître MURAKAMI est décédé le 24 janvier 1987 à Paris. 

Maître Murakami est arrivé en France le 3 novembre 1957. Pratiquant le Shotokan, il a été le premier japonais à s'établir d'une façon définitive en Europe pour y enseigner le Karaté-Do. En 1968, lors d'un voyage au Japon, il rencontre Maître Egami. La pratique qu'il a vue au dojo de Maître Egami l'a déconcerté. Il est séduit par ce groupe soudé qui suit Maître Egami et décide de changer de méthode, passant ainsi au style Shotokai. L'éloignement de Maître Egami n'a pas été un obstacle et le niveau qu'il a atteint montre sa capacité de travail et de compréhension. Tel Yoka Daichi qui avait « compris » en une seule nuit le Zen de Houei Neng, Maître Murakami a avancé seul sous l'orientation de Maître Egami. Maître Murakami le raconte, non sans humour : « C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Quand j'ai changé le travail, un grand groupe d'élèves n'était pas d'accord et est parti. Auparavant je leur disais : Plus fort ! Plus fort ! Serrez les aisselles ! Alors que là je leur disais : Naturel ! Plus souple ! Enlevez toute la force ! C'est tout juste si je ne leur demandais pas de teindre leur karate-gi en noir. ».
n 1969 il créer l'association "MURAKAMI-KAI" et en 1986 l'association "SHOTOKAI FRANCE".

   En 1976, Maître Egami, son épouse Chyoko et Maître Tomoji Miyamoto visitèrent l'Europe. Maître Egami fut impressionné par les progrès et le niveau de Maître Murakami. Il le nomma délégué de la Nihon Karaté-Do Shotokai pour l'Europe.

 

"En général, le corps est trop rigide, et les techniques trop petites. Je vous conseille d'essayer lors de l’entraînement d'effectuer les mouvements les plus amples possibles. Il faut apprendre à vous comporter de la façon la plus naturelle possible,  quelle que soit la situation dans la quelle vous vous trouvez. Les muscles ne sont pas fait pour être crispés. Vous obtiendrez plus de puissance à partir de mouvement le plus souple possible. Dans le travail à deux, ne vous attachez pas trop à l'apparence. Essayer plutôt de vous harmoniser avec le mouvement intérieur de votre partenaire. Vous commencerez alors à comprendre l'essence même du karaté-do... D'ailleurs, il arrivera un moment où l'évolution technique ne sera plus possible s'il n'y a pas eu, en même temps, une évolution humaine." Tesuij MURAKAMI.

 

Ainsi, Maître MURAKAMI voyait dans la pratique du Shotokai, un moyen de développement non seulement physique mais également humain. En ce sens, le karaté-do Shotokai vise l'harmonie du corps et de l'esprit.  

En 1987 après la mort de Maitre Murakami en France   Patrick Herbert devient son successeur pour l'Europe. Il fut son élève en 1974 et son assistant à partir de 1980. Patrick Herbert est le directeur technique de l ‘association Karaté-do Shotokaï Europe. Il enseigne à Paris.

  L'empreinte, qu'a laissé Maître MURAKAMI est grande et forte. L'enseignement du Maître MURAKAMI issu de celui de Maître EGAMI et de Maître FUNAKOSHI constitue aujourd'hui les fondements de la pratique du Shotokaï définie par l'organisation SHOTOKAI-FRANCE.

Cette organisation vise à poursuivre le travail du karaté-do SHOTOKAI en France.

 

  

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site